Quelques jours en Islande

Traversée des mers du nord!

Oyé les amis! C’est enfin les vacances! On va pouvoir ressortir les serviettes, maillots de bains, glacières et cie… Avant de partir pour de nouvelles aventures en Italie puis en Grèce je souhaite vous partager mon avis sur un pays que nous avons visité. Il y a deux ans, quasi jour pour jour, nous embarquions à bord du MSC Splendida afin de traverser les mers du nord. Un pays m’a vraiment marqué. Ce pays est caractérisé par son herbe verte, ses nombreuses légendes concernant les trolls et son temps rarement clément. Vous avez deviné? Et oui, je veux bien évidemment parler de l’Islande et ses sources chaudes! Je vais donc vous plonger dans l’ambiance de ce pays féérique.

20150721_133544
De nombreuses légendes concernant les trolls font parties de la culture Islandaise

Après deux jours de traversée, dans une mer agitée, avec comme but de relier l’Irlande à l’Island, notre paquebot jette l’ancre non loin de la capitale de ce beau pays, Reykjavik!
Ma mère m’avait promis un petit “shopping time“ qui s’est bien évidement transformé en visite touristique de toutes les églises de la ville. Euh, génial… Bref, rendez-vous pour l’excursion. Nous quittons la capitale pour s’enfoncer dans les terres, direction une petite ferme perdue au coeur de l’Islande. Une des particularité de l’Islande est ses petits chevaux. Ces équidés ne mesurent pas plus d’1m30 au garrot mais ne son pas des poneys… Allez y comprendre quelque chose. Nous assistons donc à une représentation dans laquelle des cavaliers chevauchent ces équidés et nous montrent leurs capacités.20150721_172314

Après une petite dégustation de produits régionaux, nous reprenons le car en direction d’un parc de sources chaudes. Nous sommes arrivés, dès que le chauffeur eut ouvert les portes une odeur d’oeuf pourrit envahit l’habitacle, quelle horreur. Dans ce froid islandais la chaleur qui se dégage des sources est la bienvenue mais leur odeur nous repousse… Le sol est tout orange, ont peut observer différents types de sources, certaines sont constituées de liquide à l’aspect visqueux d’ou se dégage des bulles, un jaccuzzi quoi. D’autres sont des sortes de cônes en pierre d’ou se dégage de la vapeur.


L’excursion est terminée, nous rentrons au bateau et avons hâte d’aller se détendre à la piscine. Ha oui, c’est vrai, il doit faire moins de 10C° , bon la piscine ce sera pour une prochaine fois #nopoolparty.
Le lendemain nous amarrons dans le port d’Isafjordur, le bateau arrive en fin de matinée mais nous sortons sur le balcon afin d’assister à l’entrée dans le canal et espérer voir d’éventuelles baleines… Euh, ce fut un échec. Nous descendons dans les derniers ponts du paquebot afin de monter dans une petite chaloupe car l’embarcation est trop imposante pour accéder au port. Nous changeons une nouvelle fois de bateau, et optons pour un petit bateau touristique. Nous nous dirigeons vers une île connue pour abriter des macareux, petits oiseaux ressemblants à des perroquets.

Ces oiseaux sont au rendez-vous, mais ils ne sont pas seuls. Une autre espèce d’oiseaux peuple l’île, ce sont les sternes. Je dé-tes-te ces animaux, ils ne cessent de s’attaquer à nous afin de défendre leur territoire et leurs petits. Pour se défendre, la guide nous distribue des drapeaux montés sur des bâtons, nous devons les agiter afin d’éloigner les sternes. Pas de tout repos cette excursion! J’ai l’impression que ces oiseaux ne s’en prennent qu’à moi, prenant un malin plaisir à me faire pousser des petits cris et me faire courir partout. Dès que j’ai le dos tourné, elles en profitent pour tenter de me foncer dessus.

20150724_141823

Alleluia, le tour de l’île est terminé, notre petit groupe s’engouffre dans une maison typique et que je trouve très jolie. Après un petit gouter à base de thé et de biscuits nous reprenons le bateaux pour de nouvelles destinations.

20150722_192230
Troisième jour, notre bus nous mène dans un premier temps au pied d’un des monuments de ce pays, les majestueuses cascades. Nombreux sont les touristes à admirer ce chef d’oeuvre de la nature. Le son de l’eau se fracassant contre la roche résonne à plusieurs centaines de mètres à la ronde. L’eau est d’un bleu intense et s’élance pour plusieurs dizaines de mètres de descentes, pas question d’y sauter!

Contrairement à ma mère ce pays m’a énormément plut, les contrastes entre les maison colorées et l’herbe verte donnent des paysages de cartes postales. Malgré leurs odeurs les sources chaudes sont un élément de la nature incroyable, et rare sont les pays ou l’on peut voir de tel choses!

J’espère que cet article vous a plut, si c’est le cas n’hésitez pas à vous abonner pour ne rien rater!

Mon dernier article ici

Rejoint moi sur:
Mon twitter

Mon Instagram

Mon facebook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :